LABORATOIRE D'INNOVATION DANS LA MIRE

L'expédition Le point

RECOURIR AUX ACTIVITÉS D'AVENTURE POUR REHAUSSER L'ESTIME DE SOI ET ACCROÎTRE L'ENGAGEMENT SCOLAIRE

 

Une douzaine d’élèves de troisième et de quatrième secondaires de l’école Curé-Hébert ont pris part à une expédition dans la réserve faunique des Laurentides. En compagnie de deux enseignants, ils ont eu à relever les différents défis proposés par leurs guides, trois étudiants inscrits au diplôme d’études supérieures spécialisées en intervention par la nature et l’aventure à l’UQAC (Vanessa Jean, Frédéric Éthier et Caroline Desforges).

 

L’EXPÉDITION, UN CONTEXTE IDÉAL POUR L’INTERVENTION

 

La particularité du projet est de recourir à la nature et à l’aventure comme modalité d’intervention pour faciliter la conscience de soi et la connaissance de soi à travers la découverte et l’utilisation d’outils de gestion de soi. Exposés à un environnement non familier et à de nouvelles activités, les participants ont été amenés à sortir de leur zone de confort.

 

UN PARTENARIAT GAGNANT

 

Le partenariat entre le comité école-communauté et l’université s’avère gagnant-gagnant. En plus de contribuer à la formation de la relève d’intervenants, il permet au comité de bénéficier de l’expertise développée à l’UQAC depuis les années 1980 en matière d’intervention plein air et d’accéder à de l’équipement et aux installations à la Forêt d’enseignement et de recherche Simoncouche (FERS).

 

Aussi, le fait que les élèves soient accompagnés de manière structurée et soutenue par un enseignant tout au long de l’année scolaire représente un avantage indéniable assurant le transfert des apprentissages. En effet, l’enseignant a la possibilité de faire prendre conscience à l’élève qu’il dispose des ressources personnelles pour persévérer et réussir à l’école en faisant des liens avec les défis qu’il a relevés et les situations qu’il a vécues lors de la sortie en forêt.

 

Pour en savoir un peu plus sur les objectifs de l'expédition, cliquez ici.